FR | EN

Retour étuves spéciales
Étuve Spéciale n° : J238


Étuve spéciale conçue pour être adapté sur différents bancs de traction.
    Données techniques :
  • Volume utile : 384 L
  • Dimensions intérieures LxPxH : 800x600x800 mm
  • Puissance de chauffage : étuve = 4000 W / hublot = 880 W
  • Puissance totale installée : 5300 VA
  • Température maxi : 200°C
  • Température mini : température ambiante + 10°C / avec injection de LN2 : -55°C

Étuve pour bancs de traction, livrée avec sa table élévatrice
L’étuve a été conçue pour être intégrée sur différents bancs de traction.
L’étuve est équipée d’une traversée en haut et en bas de la cuve avec tampons démontables afin d’y passer les tiges du banc de traction.
L’étuve est livrée avec une table élévatrice sur laquelle elle peut être fixée. La table élévatrice et les bancs de traction sont équipés de rails de guidage. L’étuve est montée sur roulettes permettant son déplacement de la table élévatrice au banc de traction et vice-versa de manière sécurisée. Les rails sont équipés de butées et de fixations pour l’étuve.
Particularités de l’étuve
L’intérieur de l’étuve est en tôle d’acier inoxydable 304.
L’étuve dispose d’un point d’éclairage intérieur commandé par un interrupteur sur le coffret de commande, d’un passage Ø 80 mm avec bouchon sur le côté droit et d’un passage Ø 20 mm avec bouchon sur le côté gauche. Les passages permettent d’y passer des sondes pour les différents contrôles effectués par le client.
Le coffret de commande est déporté. L’étuve est équipée d’un câble de 3m à raccorder au coffret. Le coffret de commande est alors protégé des chocs qu’il pourrait subir lors des process.
Le moteur de ventilation est équipé d’un variateur permettant de faire varier la vitesse de ventilation de son débit minimum de bon fonctionnement à 100%.
Dans le volume utile, il y a trois sondes mobile thermocouples K. Elles permettent de mesurer la température à différents endroits dans le volume utile. Raccordez un appareil de mesure et d’enregistrement aux connecteurs situés à l’arrière de l’étuve pour enregistrer les températures mesurées par ces sondes mobiles.
À chaque ouverture de porte lorsque l’étuve est en fonctionnement, le chauffage, la ventilation et l’injection d’azote sont coupés. Ceci permet de protéger l’opérateur et certains éléments de l’étuve.

Chauffage & refroidissement
Le chauffage de l’étuve est assuré par deux résistances chauffantes idéalement placées dans le flux d’air.
L’étuve est équipée d’un système permettant l’injection d’azote liquide (LN2) afin de pouvoir descendre jusqu’à -55°C.
L’étuve est équipée d’un boitier cryogénique comportant un raccord G 1/4 pour l’alimentation en LN2 (pression 0,5 bars) et une électrovanne cryogénique permettant l’injection d’azote. L’injection d’azote se fait devant la grille d’aspiration.
La porte calorifugée de l’étuve comporte un hublot de visibilité multi vitrage équipé de résistances chauffantes pour éviter la condensation lors d’une utilisation en froid.
L’injection d’azote est commandée par un interrupteur. Lorsque l’interrupteur est actionné et qu’il y a une demande de refroidissement (baisse de la température de consigne) et une déviation de +4°C par rapport à la température de consigne, l’électrovanne cryogénique s’ouvre et les résistances chauffantes réparties autour du hublot sont activées.
L’étuve est équipée de systèmes de contrôle : on vient vérifier que la température mesurée ne passe jamais sous -60°C et qu’elle ne dépasse pas la température de consigne.
Suivez-nous sur les réseaux sociaux      France Etuves sur Facebook  France Etuves sur Youtube
Copyright 2020 ® FRANCE-ETUVES. Tous droits réservés. Images et photographies non-contractuelles.