FR | EN

Retour étuves spéciales
Étuve Spéciale n° : H404


Étuve spéciale pour déverminage de cartes électroniques à 225°C.
    Données techniques :
  • Volume : 343 L
  • Dimensions intérieures LxPxH : 700x700x700 mm
  • Dimensions extérieures LxPxH : 1155x1628x2670 mm
  • Température maxi : 250°C
  • Vitesse de montée en température et de refroidissement requise : 6 à 8°C/min avec 25 kg de charge répartie
  • Puissance de chauffage : 6 kW

Une construction atypique L’étuve est en forme de cloche, c’est-à-dire que le passage permettant le chargement se trouve en partie basse. L’étuve est fixée sur un châssis permettant sa montée et sa descente. Elle vient recouvrir les produits chargés qui ont été disposés sur une table vibrante. Le passage permettant le chargement est muni d’un joint spécial bi-matière facilement remplaçable. Le joint permet d’assurer l’étanchéité entre le volume utile de l’étuve et la table vibrante et il amortit l’arrivée en position basse de l’étuve. Le châssis est équipé de roulettes permettant de positionner l’étuve au-dessus de la table vibrante et de pieds réglables en hauteur permettant d’immobiliser l’ensemble au-dessus de la table vibrante. L’étuve est équipée d’un hublot de visibilité et d’un éclairage intérieur commandé par interrupteur permettant de vérifier que le chargement est centré dans le volume utile et de surveiller le process. Le tableau de commande se trouve en partie haute de l’étuve pour un encombrement minimal. L’intérieur de l’étuve est en tôle d’acier inoxydable. Système de montée et de descente Le système qui permet la montée et la descente de l’étuve sur la table vibrante est principalement composé de : - un contrepoids relié à l’étuve par deux chaines : il peut être bloqué mécaniquement afin d’assurer l’immobilisation de l’étuve lors d’interventions de maintenance, - un bloqueur de tige alimenté par air comprimé permettant d’immobiliser l’étuve quelque soit sa position tant que l’opérateur n’appuie pas sur la gâchette de déverrouillage, - une poignée avec gâchette de déverrouillage intégrée : l’appui prolongé sur la gâchette permet la montée ou la descente de l’étuve par un opérateur, - un amortisseur de fin de course haute permettant de ralentir l’arrivée de l’étuve en position haute, - un détecteur de position permettant de couper le chauffage lorsque l’étuve est levée – la ventilation ne s’arrête que si la température mesurée est inférieure à 80°C pour protéger le moteur de brassage de surchauffe.

Refroidissement L’étuve est équipée d’un extracteur de refroidissement d’air. L’entrée et la sortie d’air sont équipées de volets motorisés. L’ensemble est piloté par le régulateur de température. Lors des descentes contrôlées en température, le régulateur envoie l’information au système de refroidissement d’air : l’entrée et la sortie d’air s’ouvrent proportionnellement au taux requis et l’extracteur se met en route. La sortie d’air est à raccorder vers un système d’évacuation en interne pour que le rejet d’air se fasse à l’extérieur du local dans lequel est entreposée l’étuve. Régulation, sécurités Le régulateur-programmateur-enregistreur Nanodac permet la régulation en température de l’étuve, la création et le lancement de programmes de température et l’enregistrement des températures mesurées par la sonde de régulation PT100. Une prise USB permet de récupérer les données enregistrées par le Nanodac. Une prise RJ45 permet la communication à distance avec le Nanodac. Un thermostat de sécurité mécanique et indépendant assure la protection de l’étuve et des produits à étuver contre les surchauffes éventuelles. Des alarmes préviennent les opérateurs des défauts détectés sur le système de refroidissement ou de ventilation, sur l’alimentation en air comprimé ou sur la sécurité en température. Une cartographie COFRAC en 9 points à 225°C selon la norme NFX15-140 a été réalisée.

Suivez-nous sur les réseaux sociaux      France Etuves sur Facebook  France Etuves sur Youtube
Copyright 2020 ® FRANCE-ETUVES. Tous droits réservés. Images et photographies non-contractuelles.